Gérer l'incontinence légère au quotidien : Conseils pratiques pour retrouver confiance et confort

Gérer l’incontinence légère au quotidien : Conseils pratiques pour retrouver confiance et confort

Les fuites urinaires sous toutes leurs formes concernent environ une femme sur trois et un homme sur huit. Pour l’incontinence légère, l’incidence augmente même à une personne sur quatre en raison de la diversité des causes possibles et des profils touchés. Il existe néanmoins des solutions pratiques pour gérer cette situation au quotidien. De plus, les protections dédiées se révèlent particulièrement discrètes.

Comprendre l’incontinence légère

L’incontinence légère est caractérisée par des pertes d’urines involontaires et peu abondantes. Elle ne se distingue des fuites urinaires que sur le plan sémantique. D’un point de vue médical, ces petites fuites d’urine sont d’ailleurs des symptômes de l’incontinence. En tout cas, le désagrément peut être géré en toute discrétion grâce à un slip d’incontinence pour homme qui ressemble à un boxer classique. Les femmes disposent, pour leur part, de culottes absorbantes qui passent inaperçues.

Comprendre l’incontinence légère

Pour comprendre ce type de problème, il est important de mesurer la complexité du processus de miction. La capacité d’uriner à volonté requiert en effet la collaboration entre le cerveau, la vessie et divers muscles connexes. En cas de souci à un de ces niveaux, le système urinaire devient difficile à contrôler. L’urine s’écoulera donc de manière intermittente, continue ou systématique après un déclencheur spécifique.

L’incontinence légère est le plus souvent associée à l’effort ou aux facteurs ponctuels comme la toux, l’éternuement, le rire… Cela dit, elle peut avoir différentes causes sous-jacentes comme :

  • Un médicament ou un traitement médicamenteux ;
  • Une infection dans le circuit urinaire comme la cystite ou la pyélonéphrite ;
  • Un affaiblissement des muscles pelviens, par exemple après une chirurgie de la prostate ;
  • Une inflammation de la prostate, perturbant le circuit urinaire ;
  • Un surpoids, influant sur le contrôle de la vessie en raison de l’augmentation de la pression sur les muscles pelviens et abdominaux ;
  • Une pathologie affectant les muscles ou autres éléments du système urinaire (diabète, cystite, cancer de la vessie, maladie neurodégénérative, etc.)…

Une fois les causes diagnostiquées, le professionnel de santé pourra proposer des traitements adéquats. L’usage de solutions antifuites sera alors provisoire, s’il s’agit d’une maladie curable. Elle sera, en revanche, définitive face à des pathologies chroniques ou à des conditions permanentes. Il est ainsi crucial de tenir compte du côté pratique, confortable et discret des protections contre les fuites urinaires.

Choix des produits d’incontinence adaptés

En cas d’incontinence, le choix de la protection dépendra foncièrement du volume et de la cause des fuites urinaires. Les situations temporaires permettent d’envisager des solutions provisoires comme les couches pour adultes. Cependant, les produits à jeter sont incompatibles avec une démarche écoresponsable. Ils peuvent par ailleurs revenir chers, si le problème se reproduit suite à d’autres causes ou déclencheurs.

Choix des produits d’incontinence adaptés

Dans ce contexte, le sous-vêtement lavable représente la meilleure option pour gérer les fuites urinaires et supprimer les déchets évitables. Il est effectivement réutilisable et facile à laver. De plus, il est impossible à distinguer des modèles classiques, en cas d’incontinence légère. Ce profil permet concrètement d’utiliser une protection fine et invisible, sauf pour la personne qui porte le sous-vêtement.

Les boxers et culottes d’incontinence peuvent également proposer un haut niveau d’absorption, comparable à des protections de nuit. Autrement dit, ces modèles sont capables d’absorber des fuites urinaires importantes sur une longue période. Ils restent relativement discrets, sur le plan esthétique. En effet, les coupes s’inspirent des sous-vêtements masculins ou féminins traditionnels. Elles intègrent seulement des protections contre les fuites urinaires dans des zones stratégiques.

Renforcer le périnée par des exercices ciblés

Il est possible de remédier à une incontinence légère à travers des exercices ciblés pour renforcer le périnée. Cette démarche peut toutefois prendre du temps avant de donner des résultats. L’efficacité des exercices dépend aussi de l’état de santé du sujet et d’autres facteurs comme la cause ou l’importance des fuites. En attendant, il reste donc recommandé d’utiliser une protection pour incontinence urinaire.

Les exercices de Kegel sont les plus connus pour renforcer le périnée. Ils permettent techniquement de faire travailler le plancher pelvien. De ce fait, la méthode peut être envisagée par les femmes et les hommes souffrant d’incontinence urinaire. Elle est aussi facile à assimiler et à réaliser. Il suffit d’essayer d’interrompre le flux d’urine au moment de la miction, pour identifier les muscles et le mouvement à travailler.

L’exercice consiste ensuite à reproduire cette contraction musculaire en série et tout au long de la journée. Cependant, il faudra prévoir des protections spécifiques au départ pour limiter les risques de fuites. Cette technique peut néanmoins être utilisée partout et à tout moment. Elle permettra à terme de renforcer les muscles contrôlant la vessie et d’éviter ainsi les fuites urinaires.

A lire également