L’histoire des poppers et leur surprenante popularité aujourd’hui

Le poppers, un produit euphorisant dont l’âge d’or semblait révolu est aujourd’hui de retour sur le marché avec une popularité fulgurante. Qu’en savons-nous ? Quelle est son histoire et à quoi doit-on sa popularité soudaine ?

Qu’est-ce que le poppers et d’où vient-il ?

Poppers est le nom donné à un mélange composé de nitrites, parfois d’alcool et de produits gazeux. Ces produits sont en vente libre et leur utilisation est très répandue aujourd’hui. Ils ont été fabriqués pour la première fois en Angleterre à partir des années 1920 et commercialisés sous le nom de « poppers » dans les années 1970. Cependant, leur usage libre est interdit dans ce pays depuis 1981.

Les composants du poppers

Plus précisément, les poppers sont des solutions de nitrites d’amyle (dont le nom scientifique est amyle nitrite) vendues dans des flacons en verre ou en plastique. Leur composition exacte peut varier selon les fabricants, mais ce sont des produits principalement conçus à partir du nitrite d’amyle ou de méthyl isobutyl carbinol (MIBK). Certains poppers peuvent toutefois contenir aussi :

  • du nitrite de propyle,
  • du nitrite de butyle,
  • du trichloréthylène,
  • du dichloroéthylène,
  • du diéthylène glycol,
  • du chlorure de méthylène,
  • du chlorure de méthyle,
  • de l’hexaméthylène triamine,
  • du xylène et du chlorure d’éthyle,
  • des huiles essentielles.

Certains poppers contiennent des éléments toxiques tels que l’alcool éthylique.

Les caractéristiques du poppers

Le poppers est connu pour ses propriétés dilatatrices et pour être employé comme des alliés lors des rapports intimes entre hommes homosexuels. En médecine, ce produit est utilisé à des fins thérapeutiques en anesthésie et en chirurgie. Il aide au rétablissement rapide d’une apparence normale après intervention chirurgicale. De plus, dans ce domaine, le nitrite d’amyle est utilisé comme dilatateur cardiaque dans des médicaments pour traiter les troubles du rythme cardiaque.

L’utilisation du poppers

Les poppers sont habituellement inhalés par voie nasale, ce qui les rend plus rapides à agir que les stimulants classiques. Ils sont aujourd’hui légalement disponibles et vendus sous forme de vaporisateurs dans une quinzaine de pays dont la France, l’Espagne, l’Allemagne, l’Italie, le Canada et les États-Unis. Vous en trouverez en visitant un site de vente de poppers avec les précautions d’utilisation du produit. La plupart des boutiques en ligne vous proposeront les meilleures marques de poppers disponibles sur le marché et vous offriront aussi la possibilité de commander votre flacon de nitrite au détail ou par lot, selon vos envies.

flacons de poppers

Comment les poppers sont devenus populaires dans la communauté gay ?

Les poppers sont apparus dans la communauté gay dans les années 70. C’est à cette période que de nouvelles drogues comme la cocaïne et le nitrite d’amyle ont fait leur apparition en tant qu’ingrédient supplémentaire dans certains stimulants classiques. Ce composé nouvellement découvert fut très vite adopté par les homosexuels qui y ont trouvé alors une aide pour les soirées et les orgies.

En 1975, lorsque l’homosexualité sera dépénalisée aux États-Unis, les poppers vont connaître une popularité fulgurante auprès de la communauté gay américaine. En effet, rien ne faisait obstacle à leur utilisation et aucune loi n’en interdisait l’usage. Le désir d’expérimenter de nouvelles sensations, la recherche de nouveaux plaisirs et la volonté de consommer sans risque dans un pays où la communauté gay est acceptée et protégée vont alors pousser les homosexuels américains à une adoption massive de ces produits. Un élan qui s’est très rapidement étendu vers les communautés gays des autres pays qui n’ont pas tardé à dépénaliser aussi l’homosexualité.

Comment l’utilisation des poppers s’est étendue à d’autres communautés ?

Au milieu des années 1980, l’utilisation du nitrite d’amyle commence à intéresser les hétérosexuels. Il ne s’agit pas que d’un simple engouement. En effet, le Français et la Française ont eu vent de ses potentialités. Désormais, ce composé n’est plus réservé aux homosexuels.

Avec le développement de la culture gay, le nitrite d’amyle s’est répandu au sein des communautés hétérosexuelles. Toutefois, ce n’est que vers 1984 qu’il débarquera sur le marché. Certains hétéros ont été alors séduits par le produit et se sont mis à le consommer en même temps que les homosexuels, ce qui a logiquement entraîné une explosion des ventes de poppers. C’est avec cette époque que la consommation de poppers est devenue sociétale. Les drogues étant interdites, le nitrite d’amyle est devenu un substitut au LSD ou à la cocaïne. Avec les doses utilisées par les fabricants, l’amyle nitrite présentait nettement moins de risques que les autres drogues qui étaient utilisées à l’époque. L’adoption a été alors générale.

Cet engouement pour le poppers dans ces années a été tel que la France est devenue, en 1990, le premier pays à interdire certaines variétés du produit en raison d’un risque de pharmacodépendance ou d’abus. Le décret interdisait ainsi les poppers contenant des nitrites de pentyle ou de butyle, ce qui sera étendu en 2011 aux nitrites d’amyle ou de propyle. Toutefois, les autorités françaises vont revenir en 2013 sur cet arrêté, car aucune étude scientifique n’a pu prouver que le motif avancé en 1990 pour une telle interdiction était valable. En effet, aucun résultat probant ne prouve encore aujourd’hui que les nitrites d’akyles présents dans les poppers sont capables de provoquer une pharmacodépendance ou un abus. Depuis ce revirement, les différentes versions de proppers disponibles connaissent une grande prospérité sur le marché.

poppers rapports anaux

Y a-t-il des risques pour la santé associés à l’utilisation du poppers ?

En effet, les poppers sont des produits qui présentent quelques risques pour la santé. Si on ne les consomme pas en excès, ils n’ont aucun impact négatif. Si on en abuse, ils peuvent avoir des effets indésirables sur la santé qui vont de l’irritation oculaire à l’augmentation de la pression artérielle et aussi de la fréquence des troubles du rythme cardiaque.

Les poppers ont en réalité une valeur thérapeutique limitée. Si vous souffrez d’une hypertension artérielle, d’un problème cardiaque, d’un problème oculaire ou que vous êtes pris par un traitement au nitrate, le poppers est à éviter, car il peut entraîner des risques importants pour votre santé. De même, ils ne sont pas recommandés en cas de prise de médicaments pour traiter la dépression ou la phobie sociale, car leur consommation peut entraîner des réactions exagérées, des hallucinations et des accès de panique. Il faut aussi les éviter en cas de maladie cardiaque. Leur usage peut accentuer la fréquence cardiaque et provoquer des troubles du rythme cardiaque.

Dans les cas où une personne suit un traitement au nitrate, il est préférable de prendre conseil auprès de son médecin avant de consommer du poppers. Le nitrate peut aussi favoriser des problèmes respiratoires.

Le poppers n’est pas recommandé en cas d’hypertension artérielle non contrôlée, d’arythmie, de cardiopathie, de maladie bulleuse, de déficit neuropsychique ou d’anomalies vasculaires cérébrales. Dans les suites d’un traumatisme crânien, il est préférable de ne pas en consommer. L’usage de ce produit peut entraîner une aggravation des symptômes et causer un risque de décès. Les personnes atteintes de maladies cardiaques ou respiratoires, telles que le syndrome d’apnée du sommeil, la thyrotoxicose, la bronchopneumopathie chronique obstructive, le diabète ou l’insuffisance rénale ou hépatique sont également contre-indiqués à sa consommation.

Par-dessus tout, le poppers n’est pas recommandé aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants. En effet, il est possible que le produit provoque des troubles neurologiques chez l’enfant. Il est également préférable de ne pas le consommer durant l’allaitement.

Les tendances récentes de l’utilisation des poppers et l’évolution du marché

Les poppers ont été introduits dans l’Union européenne en 1999. La Directive 1999/45/CE a permis leur libre circulation dans les pays membres de l’UE. Il n’est pas possible de connaître le nombre exact de personnes qui les consomment, mais on peut tout de même dire qu’il s’agit d’un marché très lucratif. En effet, les poppers se vendent aujourd’hui à une vitesse impressionnante.

De manière spécifique, l’utilisation des poppers connaît depuis quelques années un développement fulgurant chez les jeunes. Ce comportement a été mis en avant par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies. L’usage de ces produits est perçu par la jeune couche sociale comme un moyen de faciliter les rapports sociaux et sexuels. Même si les comportements sont très différents d’une personne à l’autre, il est clair que l’expansion du poppers est un phénomène en pleine croissance, et pas seulement en France. La situation est pareille en Belgique, au Royaume-Uni et au Canada.

Les produits sont souvent vendus dans des boutiques spécialisées ou sur internet. Les consommateurs peuvent aussi s’en procurer dans des sexshops, dans des bars et même dans certains supermarchés.

Poppers en bouteille

Comment savoir si les poppers conserveront leur popularité dans les années à venir ?

La question n’est pas facile, mais on peut dire que les propriétés des poppers et la facilité de leur utilisation en font un produit très recherché. Le reste n’est alors qu’une question de temps et d’adoption. Avec l’élan actuellement pris, si aucune décision juridique ne vient s’opposer au commerce et à la distribution de ces produits, on peut quand même être sûr que ce marché conservera sa popularité et connaîtra des jours meilleurs encore.

La législation sur les poppers en France

Aujourd’hui, les poppers sont tout à fait légaux en France, que ce soit pour la fabrication, la vente ou la consommation. Cependant, un nitrite, le nitrite d’isobutyle, est illégal à la vente et à la consommation non seulement en France, mais aussi dans toute l’Union européenne. Par conséquent, tous les types de poppers (nitrite d’amyle, nitrite de propyle, nitrite de pentyle, mélange de nitrites) peuvent être fabriqués, achetés et consommés à l’exception du popper au nitrite de butyle.

En effet, depuis juin 2013, le Conseil d’État français s’est chargé d’annuler l’arrêté du 29 juin 2011 qui interdisait la vente et la cession au public des produits contenant des nitrites d’akyle connu sous le nom de poppers. Cette décision a vu le jour après que l’ancienne mesure avait été dénoncée comme étant contre-productive et excessive par les principaux distributeurs de poppers dans le pays et le Syndicat national des entreprises gaies. Une revendication qui a porté ses fruits.

A lire également