Moringa : une plante étonnante

Depuis l’antiquité jusqu’à nos jours, l’engouement autour du moringa ou plante miracle n’a (presque) jamais cessé dans certaines contrées. Originaire de la chaîne de montagnes de l’Himalaya, il a traversé de nombreuses civilisations où ses vertus thérapeutiques, nutritionnelles et cosmétiques ont surtout fait le bonheur des peuples grecs, indiens et égyptiens. Considéré comme l’une des plantes les plus nutritives de la planète, le moringa, encore appelé arbre de vie, est aujourd’hui présent sur tous les continents.

Que ce soit en poudre, en gélule ou en infusion, cette plante contribue considérablement à une meilleure hygiène de vie. Dans cet article, nous vous donnerons les raisons et la manière de consommer ce petit arbre tropical.

Le moringa, un concentré de nutriments

Si le moringa est considéré comme l’une des plantes les plus nutritives de la planète, c’est parce qu’il est riche en :

  • protéines végétales,
  • fibres,
  • vitamines (A, B1, B2, B3, B5, B6, B9, C, E),
  • antioxydants,
  • acides aminés essentiels,
  • acides gras oméga 3 et 6,
  • minéraux (calcium, fer, magnésium, potassium, sodium, zinc…).

On estime que la feuille de cette plante miracle contient 7 fois plus de vitamine C que l’orange, et 4 fois plus de vitamine A que la carotte. Les recherches ont aussi permis de montrer que la proportion en protéines de cet arbre de vie est 2 fois supérieure à celle du yaourt, 3 fois plus que le lait et 7 fois plus que la viande de bœuf. La banane est bien pourvue en potassium ; avec 100 g de ce fruit, on peut obtenir 400 mg de ce minéral, soit 3 fois moins que la feuille de moringa qui est également plus riche en vitamines E que les épinards.

Enfin, celle-ci contient 4 fois plus de calcium que le lait. Vous l’aurez compris, le moringa est un super aliment qui apporte à l’organisme des éléments essentiels dont il a besoin pour maintenir et entretenir votre santé. Il existe une dizaine d’espèces de moringa, dont l’oleifera qui est la plus connue.

Pourquoi consommer du moringa ?

Toutes les parties du moringa sont comestibles : feuilles, fleurs, racines, graines, écorces et gousses. C’est l’une des raisons pour lesquelles la plante se retrouve dans de nombreux potagers et sur les étagères des magasins bio. Elle est également présente dans les assiettes et les jus. Cependant, la feuille est la partie la plus consommée en raison de ses vertus. Voici donc 5 raisons de consommer l’arbre de vie.

Le moringa, le complément alimentaire idéal

De nombreuses études ont prouvé que les aliments sont moins riches que par le passé. Cela est notamment dû à la pollution (de l’air et de l’eau) et à l’utilisation abusive des produits chimiques dans l’agriculture. Il est donc difficile, voire impossible d’apporter à l’organisme tout ce dont il a besoin pour fonctionner.

C’est pourquoi certaines personnes décident de compléter leur alimentation avec des suppléments. Il est donc possible de consommer des comprimés de moringa bio tout en ayant une alimentation variée et équilibrée. Fait à base de feuilles de moringa et facile à ingérer, ce complément contient des substances alimentaires (protéines, acides aminés, minéraux et vitamines) qui peuvent contribuer au bon fonctionnement de l’organisme.

compléments alimentaires de moringa

Un super-aliment utile pour le cœur

Les graines du moringa contiennent environ 31 % de lipides semblables à l’huile d’olive. D’une manière plus précise, chaque graine est bien pourvue en graisses mono-insaturées qui ne sont rien d’autre que de bons acides gras. Ces derniers favorisent l’augmentation du bon cholestérol dans l’organisme, tout en faisant chuter le taux de mauvaises matières grasses qui sont à l’origine des maladies cardiovasculaires. Le moringa ne contient pas d’acides gras saturés (que l’on retrouve dans les graisses d’origine végétale comme le beurre) dont la présence crée la formation de caillots qui bouchent les artères.

Lorsqu’on utilise des extraits de feuilles de moringa que l’on associe à un régime pauvre en graisses, on constate une réduction de 14 % du taux de mauvais cholestérol chez les personnes obèses.

Un allié pour les sportifs

Pratiquer une activité physique régulière nécessite d’avoir une alimentation saine, riche et équilibrée. Pour cela, la nutrition d’un sportif doit être bien pourvue en nutriments et en fibres afin de permettre à son organisme de performer et de récupérer plus rapidement. Comme la spiruline, le moringa est particulièrement riche en protéines végétales, soit 20 à 25 g pour 100 g de poudre.

Ces macronutriments contiennent des acides aminés que l’organisme ne peut pas produire. Ils sont très sollicités dans la construction et la réparation des tissus musculaires. Ils participent également à la croissance osseuse. Pour cela, la ration alimentaire doit fournir entre 11 à 15 % de protéines pour couvrir les besoins journaliers.

Le moringa et ses actions antioxydantes

La feuille de moringa est riche en antioxydants et en vitamines A, C et E. La présence de ces micronutriments permet de neutraliser la production de radicaux libres, responsables du vieillissement des cellules. La production de ces agents oxydants est favorisée par certains facteurs externes comme les irradiations (UV, rayons X…), les intoxications aux métaux lourds (plomb, mercure…), la pollution, les carences en vitamine et minéraux, la pollution, le tabac et le vieillissement. L’ADN et les membranes externes des cellules sont particulièrement vulnérables aux radicaux libres.

Le moringa et ses actions sur la peau

Le moringa est aussi très prisé en cosmétique. À partir des graines de cette plante, on obtient une huile riche en acide oléique. Cette substance joue un rôle majeur dans l’hydratation cutanée. Elle crée sur l’épiderme un film qui permet de conserver l’eau dans la peau. Les graines de moringa sont également bien pourvues en lipides polaires, des matières grasses qui aident la peau à mieux jouer son rôle de protection du corps.

comment consommer le moringa

Comment consommer le moringa ?

Vous souhaitez faire le plein de nutriments après un entraînement ? Ou plutôt vous voulez simplement déguster des parties de cette plante pour découvrir de nouvelles saveurs ? Vous pouvez consommer les feuilles fraîches ou séchées de moringa telles quelles. Il est également possible de les consommer sous forme de gélules ou comprimés ou encore sous forme d’huile. Elles peuvent aussi se consommer en infusion chaude ou froide et en macération.

Feuilles séchées ou feuilles fraîches : que choisir ?

Pour conserver plus longtemps les feuilles de moringa, il faut les sécher. Dans cet état, elles contiennent en moyenne 3 à 4 fois plus de nutriments que les feuilles fraîches, pour le même poids. Le processus de séchage provoque l’élimination de l’eau, qui implique une augmentation de la concentration en nutriments. Toutefois, le séchage peut entraîner une réduction de la teneur en vitamine C. Vous l’aurez compris, les feuilles séchées sont très prisées en raison de leurs vertus. Voici 3 façons différentes de les consommer.

Une infusion de feuilles de moringa

Pour préparer une infusion de feuilles de moringa, il suffit de faire chauffer l’eau pendant 5 à 10 min. Ensuite, on utilise 2 cuillères à café de feuilles pour une tasse. On laisse infuser 4 à 5 minutes. Pour déguster la tisane froide, laissez-là reposer au frais pendant quelques heures. On peut ajouter à la préparation du citron, ou du miel ou encore du gingembre afin d’ajouter une touche sucrée ou épicée. Buvez 2 à 3 tasses par jour.

Une macération de feuilles de moringa

On fait macérer 3 ou 4 cuillères à café de moringa dans un grand bol qui contient 1 litre d’eau. On verse dans la solution du citron ou des agrumes (orange, clémentine…) de son choix. Buvez cette eau detox dans un grand verre. Elle peut se conserver pendant 3 jours au frigo.

Un bouillon de feuilles de moringa

Choisissez des légumes et faites-les cuire avec un oignon. Réservez la préparation. Ensuite, portez environ 4 verres d’eau (48 cl) à frémissement dans un récipient. Ajoutez-y 3 ou 4 cuillères à café de feuilles de moringa, du gingembre frais et une cuillère à soupe de sauce soja. On laisse infuser 5 minutes avant de verser le tout sur la préparation de légumes.

La poudre de feuilles de moringa, un produit très prisé

Très prisée en cuisine, la poudre de moringa entre dans la composition de nombreuses recettes salées ou sucrées. Elle délivre un parfum floral et apporte un goût végétal acidulé tant recherché par les professionnels et amateurs de gastronomie. De nombreux magasins bio commercialisent ce produit que l’on peut rajouter à des smoothies, au laitage, au thé, dans les sauces… Il est également possible de s’en servir pour saupoudrer sur les fruits, légumes, la salade et le riz.

une infusion de feuilles de moringa

Pour faire un smoothie avec de la poudre de moringa, on prend ½ avocat, 1 fenouil, 30 g de roquette, 2 lamelles de poivre vert, 10 g de gingembre frais râpé, ½ citron, une cuillère à soupe de tamari (sauce soja) et une cuillère à soupe d’huile d’olive. On complète avec 1 brin de coriandre et une cuillère à café de moringa. Ensuite, on mixe le tout et ajuste l’assaisonnement selon son goût. C’est-à-dire qu’on peut rajouter du sel, du moringa ou du poivre pour avoir un goût plus prononcé.

L’Ayurveda et l’utilisation traditionnelle du moringa

Très proche du yoga, l’Ayurveda est à la fois une science et une médecine traditionnelle pratiquée depuis des millénaires en Inde. Elle met l’accent sur l’environnement, l’équilibre du corps et de l’esprit. Dans cette médecine non conventionnelle, on utilise le moringa pour soigner plusieurs pathologies, dont le diabète, l’hypertension, l’anémie, l’épilepsie et les maladies cardiovasculaires… Ajouter chaque jour 3 à 4 cuillères de feuilles de moringa dans son alimentation est l’idéal pour prendre soin de son corps, selon de nombreux chercheurs.

A lire également